Faire la route avec Bubulle

 

A partir d'ici : Steel band devant une médiathèque de Saint Quentin en Yvelines la veille du départ.

20120623_142251

Cela faisait longtemps (pas de chiffres ...) qu'on n'avait pas fait de trajet un peu long en deux roues, à part une balade sur les bords de Loire avec "Seb" et une autre l'automne dernier dans le Vexin avec quelques amis du forum.

Et puis elle a dormi quelques mois dans le garage, jusqu'en mars où, forcément, je l'ai trouvée époustouflante.

15 mars : première sortie de l'année, un peu venteuse, du côté d'Orléans puis Chartres et retour, et ce jour là est née l'idée de descendre dans le midi avec.

Dans un premier temps, le projet est de descendre par les départementales, en deux ou trois jours.

Ben 1

Fin mai, avec "Seb", on accompagnaitt l'ami "Ben" en "Trident" vers la Bretagne où il allait participer à un rassemblement d'autres anciennes... bécanes très vintage.

Ici, la Trident a un problème, vite réglé par son propriétaire.

Malgré son grand âge, elle est encore assez impressionnante. On ira un peu après Bonneval avec lui avant de le laisser poursuivre vers Le Mans, l'étape du soir.

Ensuite, une virée à Orléans permet d'envisager les choses avec plus de réalisme. Les départementales c'est joli mais bien lent, surtout avec les taversées des villages : le trajet risquait d'être bien long, 3 jours, ou peut-être 4 ?

On avait oublié ça depuis longtemps, habitués à relier Collioure aux Yvelines en huit heures et demie par l'autoroute du Massif Central.

Ben 3

Ici, la Trident de Ben est la vedette, derrière on aperçoit Bubulle et la Ducati de Seb.

La météo longtemps mauvaise sur la moitié nord de la France en ce printemps nous a aidés à changer d'avis: aucune envie de rouler des heures sous la pluie.

En fonction des prévisions, ce serait pour le 24 juin,le matin serait nuageux mais sans pluie, qui devait revenir dès l'après midi.

Ensuite il y en avait pour une semaine au moins, et nous avions un rendez vous là bas le 28.

Il fallait chercher à descendre le plus bas possible le 24 pour ne pas être rattrappés par la pluie.

Avant, il fallait changer les pneus. Ceux d'origine avaient fait leur temps.

Un peu trop chers chez Mr BM, prix correct mais des soucis au montage chez un accessoiriste, que faire ? J'avais une idée assez précise de ce que je voulais, mais étaient-ils disponibles ?

Gros plan sur le moteur: refroidissement par air, démarrage au quick, le sélecteur à droite, c'est bien une Anglaise, des carburateurs, la belle époque !

Ben 2

Alors, pourquoi pas acheter sur le web ? Quelques clics plus tard c'est fait, il faut choisir le garage qui va les monter. Tiens, faisons le trajet avec, on va les monter à Argelès, juste à côté de Collioure. Ah oui mais le départ est dans 15 jours, il faudrait qu'il me les garde en attendant, il faudrait peut-être vérifier au téléphone.

Patatras ! J'ai été trop vite, celui dont j'ai donné l'adresse ne monte que sur des voitures, je n'ai pas fait attention, et puis il va refuser la livraison et pas question de me les garder au chaud, "il n'a pas la place".

Retour sur le site le jour même pour changer l'adresse de livraison. Pas de problème, mais je reçois quand même une confirmation de ma commande pour Argelès. Aïe Aïe Aïe. Suit une série de mails et de coups de fil, parce que, jusqu'au dernier week end avant le départ, il ne se passe rien, malgré les promesses (vous serez livrés lundi ou mardi...) et puis vous comprenez, il faut d'abord qu'ils aillent à Argelès, que le garage les refuse, et qu'ils soient livrés de nouveau. La secrétaire fait de son mieux, elle a compris la situation, mais le système est assez rigide une fois la commande enregistrée.

Finalement la livraison est prévue le jeudi avant le départ, c. a. d. le 21. Le nouveau garage est à Chateaufort, tout près de la maison, mais on voit surtout des voitures dans le secteur... Espérons.

Les clients ont laissé de très bonnes appréciations, alors on verra, de toute façon plus question de changer quoi que ce soit. Encore quelques coups de fil et cette fois tout va bien, l'accueil est coloré et sympathique, entrele patron, le père du patron qui a cédé l'affaire à son fils mais qui fait la conversation, et le fils du patron qui fait de la moto et va faire le montage. Sans oublier le chien, un jeune rotweiller gentil et discret.

Et puis il y a des voitures pas ordinaires dans le garage, une AC Cobra en attente d'expertise, petit monstre à deux places, et une Austin Cooper "d'époque", joliment remise en état, et bien sûr la quatre pattes du fils, une Honda qui a quelques années elle aussi... et tout va bien en récupérant la moto.

Départ de Montigny le 24 à 9 heures, les pneus ont 15 km, ils se roderont en route...

La suite demain !