Sourcellerie / Terry Pratchett / L'Atalante, 1995 / Sourcery, 1988

LES ANNALES DU DISQUE-MONDE, tome 5


SourcelleriePrésentation de l'éditeur:

La magie, c'est de la bouillie pour les chats.Car voici la sourcellerie, la puissance thaumaturgique de l'Aube des Temps ! Elle pénètre le Disque-monde par l'entremise du huitième fils d'un mage (défroqué, oui).

Disons-le tout net: casse-cou.

Une fois de plus, faudra-t-il compter sur l'ineffable Rincevent pour sauver les meubles ? Il est vrai que l'homme a plus d'un tour dans son sac percé. Il dispose aussi d'une équipe de choc, où vous retrouverez le mystérieux et pusillanime Bagage - tellement humain ! - et le subtil bibliothécaire de l'université des mages - tellement simiesque !

Avec, pour la première fois dans un livre, Nigel le Destructeur, jeune héros par correspondance, et Conina, la fille du plus célèbre Barbare, par qui tombent les coeurs et les coups. Prime exotique: un séjour inoubliable dans la cité d'Al Khali, sous la houlette du Sériph Créosote.

"Franchement, ce bouquin est un régal" (Le Disque-Monde)

Commentaire:

Etonnant le résumé de l'éditeur, ne dirait-on pas un bateleur, ou "Monsieur Loyal" attendant que le public soit assez nombreux pour lancer la représentation ?

Terry Pratchett montre un rapport particulier avec les livres et les bibliothèques. Dans ce volume, et à un degré moindre dans "La huitième fille", les livres (surtout de magie) ont tendance à s'écrire tout seuls (à écrire l'histoire de notre vie, enfin celles des personnages) et sont un peu inquiétants. L'auteur a certainement lu Borges ("La bibliothèque de Babel") et a été fasciné par ces lieux où la mémoire des hommes s'étend dans toutes les directions à l'infini.

Enfin, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer la dédicace de l'auteur:

"Il y a bien des années de cela, à Bath, j'ai vu une grosse Américaine remorquer à toute vapeur une énorme valise en tissu écossais montée sur des petites roues grinçantes qui se prenaient dans les fissures du trottoir et donnaient à l'objet un semblant de vie propre. Dès lors, le Bagage était né. Mille mercis à cette dame et à tous les habitants de villes telles que Cablectric dans le Nebraska, qu'on n'encouragera jamais assez."

Voilà qui laisse rếveur sur le coup d'oeil de l'auteur, pas étonnant si certaines descriptions sont incroyables de justesse, si pas charitables. Nul doute en effet, Lord Pratchett devait se trouver tout à fait à sa place dans l'aristocratique cité thermale (depuis les Romains, s'il vous plaît, avec des festivals de musique très courus) mais l'irruption de la grosse dame Américaine était assez incongrue !

Voir ICI (1969), pour le festival du blues de 69 ou ICI (1970) pour celui de 70 ou encore:

ICI  pour Yehudi Menuhin. C'est le gratin de la musique et des arts qui est passé en ces lieux.