Le huitième sortilège / Terry Pratchett / Pocket (The Light Fantastic) 1983/1993

2 ème volume des Annales du Disque-Monde

8sortilege

Présentation de l'éditeur

Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps, réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs    poursuivants ?

Question capitale, car le tissu même du temps et de l'espace est sur le point de passer dans l'essoreuse. Un étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est entre les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapit en effet le... huitième sortilège !

La suite de l'épopée la plus démente de la fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l'In-Octavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l'enchanteur maléfique et, naturellement, La Mort...

Commentaire

On retrouve les personnages du premier tome, confrontés à la tâche impossible d'empêcher la fin du monde, qui surviendra à la fin de l'histoire à moins que la tortue géante A 'Tuin ne rebrousse chemin.

Dans ce petit univers loufoque mais menacé de disparition, les objets ont une âme, du moins parlent, comme les arbres. Les frontières sont plus ou moins floues, et tout peut arriver: ansi les barrières entre règnes minéral, végétal, et animal, jadis infranchissables, ne le sont plus tout à fait .

De gros cailloux peuvent se mettre en marche la nuit et se montrer agressifs, à moins que les gnomes, autre nom de ces choses, n'attrapent une maladie incurable, la philosophie, et alors ils se solidifient presque complètement...

L'auteur prend un malin plaisir à récupérer certains contes, comme Hansel et Gretel, ce qui permet à nos héros de  dormir dans une maison comestible.

Tout cela, c'est pour rire, et même Neptune, pardon La Mort, ne se prend jamais au sérieux, ce qui lui permet de ne pas perdre la tête, en ces temps où "la psychiatrie n'était pas encore inventée". Tout cela n'est pas tout à fait vrai, c'est du théâtre.

Alors, bien sûr l'histoire est complètement tirée par les cheveux, l'analyse des personnages assez superficielle, mais qu'importe, laissons nous emporter par cette fantaisie bien troussée.

On est sidéré par la variété des thèmes abordés:

- l'ambition, la recherche du pouvoir: ces sorciers vénérables n'hésitent pas à éliminer leurs collègues; on se croirait à l'université!

- la vieillesse: Conan, pardon, Cohen, est un vieillard, et n'a plus toutes ses dents

- les femmes, sans qui rien ne se fait, qui surgissent à point nommé pour tirer d'affaire leur héros

- la science en général, convoquée pour le décor mais raillée gentiment: la terre plate, les petites et grandes dimensions, le big bang, etc...

Si le lecteur, après cette aventure est amené à se poser des questions sur notre univers réel et passablement absurde, ce livre aura été utile en plus d'être incroyablement drôle...

A signaler, ces deux épisodes ont fait l'objet d'adaptations télévisées voir ICI et ICI

On y retrouve parfois des acteurs déjà vu dans Harry Potter, le siegneur des anneaux... ainsi que l'équipe ayant participé à l'adaptation de Hogfather.

Defi_SF


Lu dans le cadre du Défi Science Fiction: