Blues Singer /  Buddy Guy

Blues_singerHier repos dominical, je laisse un peu la pile de bouquins en attente en écoutant  Buddy Guy: un vrai sorcier ce gars-là, je ne savais même pas qu'on pouvait faire ça avec une guitare... Dans "Hard times killing floor", de l'album "Blues Singer", (un Grammy Award en 2004) il ferait pleurer les pierres, moi il me donne des frissons à chaque fois; le blues profond qui vient des tripes, avec une ligne mélodique un peu inquiétante dans les basses, et une voix absolument incroyable.

Il a été un peu à l'origine de la musique de "Paris, Texas", pour quelques "riffs" cédés à Ry Cooder, (sacré découvreur de talents celui-là).

La même émotion il y a quelques années avec Atahualpa Yupanqui, un sacré client aussi celui-là, tout seul avec sa guitare, capable de vous emmener très loin. C'est lui qui chantait "Duerme, duerme, negrito", une petite berceuse qui a fait le tour du monde, mais aussi des couplets vibrants de colère sur la condition des indiens. Lightning Hopkins, avec son blues bien "crade" et sombre, a le même genre de recettes sacrément efficaces pour vous retourner comme une crêpe en quelques mesures.